• Subcribe to Our RSS Feed

Dimanche soir après la pluie

Fév 25, 2007 by     3 Comments    Posted under: Avant d'être des vagabonds
Nous avons fêté notre crémaillère ce week-end et les copains s’étaient tous réunis pour l’occasion. Premières grosses retrouvailles entre amis depuis notre mariage (4 mois déjà ! Que le temps passe vite !)

Ok, j’avoue que j’étais ‘un peu’ stressée de recevoir autant de monde, et mea culpa à ceux (celui?) qui auront du me supporter :p Mais ça valait la peine que les Ducros se décarcassent non ? :)) Merci à toutes les petites mains de fées qui nous ont aidés à tout préparer et puis tout ranger, aux oreilles attentives aux petits coups de blues, et merci pour tous les rires qui résonnent encore dans l’appartement ! C’était GENIAL !!!

Mais voilà qu’arrive sans crier gare le dimanche soir, humide et gris, tout vide. J’ai laissé Pierre à l’arrêt de Tram en début de soirée et je rumine un peu au début, c’est normal. Rapide dîner avec les restes de la veille. A la télé ce soir : Pour cent briques t’as plus rien. Je fais ma patate de canapé. La pub. J’en profite pour faire la vaisselle. Je me dépêche pour ne pas louper la suite : Jugnot dévalise une banque, c’est drôle, même si ça a un peu vieilli.
L’interphone sonne. Je me dis que c’est une erreur, là j’attends vraiment personne… Mais comme justement personne ne me réponds d’en bas, je commence quand même à flipper un peu.
D’instinct, je ferme les volets. Ma petite voix intérieure ricane que c’est complètement stupide mais savoure le petit peu d’adrénaline qui afflue, tandis que je regrette que Pierre soit parti. Toujours comme ça, la petite Hélène : elle carbure aux émotions à fleur de peau. M’est avis que c’est pas bon pour les nerfs… enfin ….
A peine les volets sont-ils fermés que j’entends quelqu’un essayer d’ouvrir la porte. Une dame m’a déjà fait le coup une fois, qui s’était trompée d’étage. Alors forcément, je pense pas tout de suite, ou je n’ose pas, tout simplement ,comprendre ce qui est en train de se passer. Un instant quand même, je regrette de n’avoir pas de batte de base-ball, comme dans les films américains, où l’héroine en pyjama/chaussettes attend en tremblant le cambrioleur/meurtrier/pervers …

Forcément, vous l’aurez deviné bien avant de finir votre balade dans les méandres de mon imagination : c’est Pierre qui revient à la maison !!!  Le monde se remet à tourner rond dès qu’il passe la porte : on est tous les 2. Sourire …

Moralité : même un dimanche soir pluvieux peut vous surprendre !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

3 Comments + Add Comment

  • Génial le blog est de retour, j’attendais ça avec impatience !!!! A quand les prochaines aventures des Gorius ? sinon merci beaucoup pour ce super week end !

  • Cool, cool, cool !! Enfin du nouveau par ici ! Lénou l’avait promis mais j’avoue que je n’avais pas pris le temps de vérifier… enfin, c’est chose faite !
    Merci à vous deux pour ce super week end dans votre chez vous parisien ! On ne regrette pas les 13 h de train ! 😉
    Et Pierre, ne t’avise plus de causer des crises cardiaques à ma copine, c’est vraiment pas sympa de la part d’un petit mari attentionné !!! Mais euh, au fait, comment se fait-il qu’il soit revenu ? Je veux conaître le fin mot de l’histoire…

  • Ah oui ! J’ai oublié de donner la raison de son retour !Une histoire d’alerte à la bombe et de vol annulé. Rien que du très banal, mais peut-être que si Pierre y met un peu du sien, vous aurez un chouette article avec des gangsters, des coups de feu, du danger, du suspense, et les retrouvailles avec sa belle à la fin. Hé hé ^^

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>