• Subcribe to Our RSS Feed

Luanda nous voilà !

Nov 20, 2011 by     4 Comments    Posted under: Angola

L’arrivée à Luanda aura été semée d’embûches mais nous y voilà ! 

Tout a commencé début septembre, quand j’ai malencontreusement laissé ma carte de séjour gabonaise dans les cartons du déménagement. Je ne m’en suis rendue compte qu’arrivée à l’aéroport et il s’en est fallu d’un cheveu pour que nous ne puissions pas partir du Gabon … Un acte manqué ?? 

Ensuite, de super vacances en France, à profiter de la famille et de l’automne.

Comme les visas provisoires pour l’Angola se faisaient attendre, on a même eu du rabe et on a pu passer 3 semaines avec Pierre avant qu’il ne parte en éclaireur à Luanda, fin octobre. 

Et puis vient le moment où l’appréhension du départ fait place à la curiosité. Et on commence aussi à avoir envie de poser ses valises chez soi, de retrouver un peu de stabilité … Aussi, même si on nous annonce que notre futur appart n’est pas encore prêt, nous décidons que Lucille et moi rejoindrons quand même Luanda. 

Après un ultime petit coup de stress 5h avant le décollage, quand je me rends compte que nous ne sommes pas sur le vol, suite à une erreur de réservation (c’est T. la société de Pierre, qui gère nos billets), nous embarquons bel et bien ! 

Je me souviens d’avoir eu la larme à l’oeil dans l’avion qui nous emmenait à POG il y a 3 ans. J’étais triste de quitter famille, amis et petit vie balisée pour un monde totalement inconnu.

Cette fois dans l’avion pour Luanda, avec notre fille dans les bras, je suis juste heureuse de partir retrouver mon chéri 🙂

L’atterrissage à Luanda est très impressionnant ! Je regrette beaucoup que les autorités locales nous interdisent de prendre des photos aériennes de la ville, j’aurais aimé vous montrer cette ville gigantesque. Des baraques aux couleurs vives à perte de vue avec des toits de tôle ondulée tenus par des parpaings (bidonvilles), de la terre rouge, et, disséminés un peu partout en gracieuses touches vertes, des arbres. Je ne m’attendais, ni à cette immensité, ni à trouver autant d’arbres …

Voici une vue que j’ai trouvé sur internet : Luanda vu du ciel

Autre dépaysement par rapport au Gabon, l’arrivée à l’aéroport. Chargée comme un mulet, je n’ai trouvé que des gens gentils et souriants, qui m’ont aidée à trouver la poussette, à pousser mon chariot, à passer la douane sans problème … Et même si apparemment il me manquait encore un papier pour l’entrée sur le territoire, même si je ne parlais pas un mot de portugais, les policiers ont essayé de me comprendre et de déméler la situation. Bref, Lucille et moi sommes arrivées sans encombre !

 

Une fois Pierre retrouvé, nous prenons un taxi SVP. C’est notre moyen de transport pour les jours à venir, en attendant d’acheter une voiture. T. met ainsi des chauffeurs de taxi à notre disposition pour faciliter notre arrivée. C’est bien, mais faut pas être pressé et bien anticiper ses trajets car on peut les attendre 5 minutes, comme 1h30 …

Nous montons donc dans le taxi (rien à voir avec les clandos de notre voyage à Lambaréné, ce sont des 4×4 coréens tout beaux tout propres) et pas le temps de faire 20 mètres que nous voilà dans les bouchons ! Mais alors un vrai de vrai ! De ceux où t’avance plus du tout ! Y’a des voitures dans tous les sens, des minibus Toyota bleu et blanc qui servent visiblement de taxis, des 4×4 rutilants, des caisses pourries, des mobylettes, des camions … et tout ce petit monde de klaxonner ! Des vendeurs passent entre les voitures pour proposer rafraîchissements, équipements auto, journaux … Il faut apparemment toujours rouler vitres fermées et portières verrouillées pour ne pas tenter les délinquants.

IMGP2174

Heureusement, les bouchons, ça va ça vient. Ca se décoince sans qu’on sache pourquoi et finalement, nous ne mettons pas plus d’une heure pour arriver à notre appartement provisoire dans les quartiers chics, le Miramar 2 (prononcer « milamar doch »).

A l’apart, il y a à peu près tout l’équipement nécessaire pour passer quelques jours : quelques conserves, de la vaisselle, des draps, une télé … A ceci près qu’il semble y avoir un contentieux entre la proprio et l’employeur de Pierre qui loue l’appart. Chaque jour, on revient nous menacer de couper l’eau et l’électricité si T. ne paye pas les factures. Hum hum … On est donc un peu en sursis ici mais pour le moment tout baigne. L’électricité fonctionne (et même internet !), on a de l’eau, la clim … Que nos mamans se rassurent, si ça n’était plus le cas, on ne serait pas à la rue !

Le salon : 

IMGP2189

Notre chambre :

IMGP2190

Vue depuis l’appart :

IMGP2192

Lucille s’y plait bien  !

IMGP2191 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

4 Comments + Add Comment

  • Lucille ressembre de plus en plus à une petite fille (et surtout a une chipie!! ^^ )

  • Trop cool d’avoir de vos nouvelles !
    Je pense bien à vous.
    Bisous.

  • Des mots de notre fille et un joli sourire de notre petite fille : nous voilà complètement rassurés !!!! De gros bisous à vous 3.

  • Heureuse que tu aies enfin pu retrouver ton homme!
    J’ai hâte de t' »entendre » raconter ce pays que je ne connais pas…l’arrivée est déjà pleine de rebondissements…
    Bises

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>