• Subcribe to Our RSS Feed

Qu’un seul tienne et les autres suivront

Déc 4, 2009 by     8 Comments    Posted under: Expat en France
Souvenir d’enfance : 
Quand nous étions petites, Léa, Elodie, Fanny et moi avions décidé de faire la révolution, contre l’injustice, les baffes, la pollution, la cigarette … un peu tout quoi ;o) On avait ré-écrit la Marseillaise à la récré, rebaptisée Toulousaine par pur chauvinisme. Ca donnait à peu près : 

Allons enfants de Ricardie-ie*
Le jour de frites est arrivé
Contre nous de la tyrannie-ie
L’étendard sanglant est lavé
L’étendard sa-anglant est lavé 
Aux armes, CM2 !
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu’un sang impur
N’abreuve pas nos sillons
 

… Version que je préfère grandement à l’originale 😉  
On avait fabriqué des cocardes jaune poussin et on distribuait des slogans autour de nous : ‘La pollution, c’est pas mon rayon’ …. des trucs comme ça. On voulait changer le monde, comme en rêvent tous les enfants.  

20 ans plus tard, nous nous sommes toutes perdues de vue et chacune a fait son petit bonhomme de chemin. Alors je ne sais pas si l’une d’entre nous va changer le monde, mais Léa, en tout cas, elle va changer notre regard sur le monde. Cet univers carcéral dont on parle relativement peu, qui commence dans la prison, mais étend ses tentacules jusque dans le coeur de milliers d’hommes libres : les victimes, les proches des détenus … 

Qu’un seul tienne et les autres suivront raconte trois destins croisés autour du parloir d’une prison. Zhora cherche à comprendre pourquoi son fils a été assassiné, Laure cherche une personne majeure pour pouvoir rendre visite à son petit ami détenu, Stéphane cherche à sortir de ses galères en acceptant une bien étrange proposition. 

Les acteurs (principaux ET seconds rôles) jouent à la perfection. Ca sonne juste, on en fait pas des kilos. Un simple regard dit bien plus que des mots. Et Léa filme leurs visages avec beaucoup d’amour. 

De l’amour, il y en a d’ailleurs plein dans ce film. Quand Zhora lave les pieds de son fils, quand Laure et Alexandre tentent de rendre un peu de dignité à un expulsé, ou quand Céline n’abandonne pas son frère malgré tout … Ces petites touches d’amour, d’humanité, sont des bouffées d’air pur face à des situations très violentes. Tous ces gens qui viennent au parloir de la prison souffrent autant que les prisonniers, de la solitude, de l’indifférence et des galères quotidiennes.
 

La réalisatrice elle-même en parlera mieux que moi : son interview ici
Pour voir la bande-annonce, c’est ici

Enfin, la sortie en salle a lieu le 9 décembre. Pour les toulousains, ce sera à l’Utopia

Je suis sûre que vous serez conquis ;o) 

 * Ricardie, c’était notre école, vous l’aurez deviné 😉 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

8 Comments + Add Comment

  • Merci pour ces commentaires qui donnent assurément l’envie d’aller voir le film … quand il passera chez nous…

  • eh oui … comme c’est un premier film, je ne sais pas s’il va sortir partout … il a quand même reçu le prix du meilleur premier film français à Deauville, donc on risque d’en entendre parler …

  • Il faudra que j’aille voir ca ^^
    (mon dieu, over blog repasse en chine *o* je peux de nouveau poster des commentaires!!!)

    *danse de la victoire*

    ^^

  • Très joli souvenir d’enfance drôle et plein d’énergie. Merci pour ton adresse de granja à Barcelone, je suis devenue accro à leur chocolat, c’est dingue !

  • J’espère que l’endroit existe toujours ! La dernière fois que nous y sommes allés, c’était en 2003 … 

  • Moi j’aime bien la Marseillaise version classique…

  • oué bon … c’est sûr que ça va pas devenir le nouvel hymne national :p 
    enfin, que ça ne t’empêche pas d’aller voir le film !  

  • Un film fort, très mature, touchant …mais combien de vies a vécu la petite Léa que j’ai connue pour faire ce film qui nous va droit dans le coeur ! N’attendez plus pour aller le voir !

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>