• Subcribe to Our RSS Feed

Revue de presse

Juin 10, 2009 by     No Comments    Posted under: Gabon
Nous n’avons toujours pas l’intention de parler politique sur ce blog mais nous ne pouvons pas résister à faire une petite revue de presse du net concernant la situation au Gabon. Il y a des tonnes d’articles sur le sujet alors nous allons sûrement oublier des sources intéressantes, mais bon …

Dans la presse gabonaise :
L’Union, quotidien national, habille sa Une de noir et revient sur les termes de la Constitution :

Article 13

En cas de vacance de la présidence de la République pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement définitif de son titulaire constaté par la Cour Constitutionnelle saisie par le Gouvernement et statuant à la majorité absolue de ses membres, ou à défaut, par les bureaux des deux chambres du Parlement statuant ensemble à la majorité de leurs membres, les fonctions du Président de la République, à l’exception de celles prévues aux articles 18, 19 et 116, alinéa 1er, sont provisoirement exercées par le Président du Sénat ou, en cas d’empêchement de celui-ci dûment constaté par la Cour Constitutionnelle saisie dans les mêmes conditions que ci-dessus, par le Premier Vice-Président du Sénat.

L’autorité qui assure l’intérim du Président de la République, dans les conditions du présent article, ne peut se porter candidat à l’élection présidentielle.

En cas de vacance ou lorsque l’empêchement est déclaré définitif par la Cour Constitutionnelle, le scrutin pour l’élection du nouveau président a lieu, sauf cas de force majeure constatée par la Cour Constitutionnelle, trente jours au moins et quarante cinq jours au plus après l’ouverture de la vacance ou de la déclaration du caractère définitif de l’empêchement.


Gaboneco
fait sa Une sur la nouvelle présidente (par intérim) du Gabon, Rose Francine Rogombé. L’ex-présidente du Sénat devient la 3ème présidente du Gabon et surtout la 1ere femme à accéder à cette fonction. Mais la Constitution lui interdit de se présenter aux prochaines élections.   
A ce propos, Gabonews reprend les hypothèses formulées par la télévision gabonaise sur la prolongation éventuelle de la transition du pouvoir.

Quand au programme des obsèques, il est donné en détails sur Gaboneco.
Jeudi  11 juin sera d’ailleurs un jour de recueillement, décrété chômé.

Dans la presse française :
Après le scoop annoncé dimanche soir sur Le Point, repris ensuite par l’AFP (tiens ! la source n’est plus la même !)  et tous les autres journaux, puis démenti par le gouvernement gabonais, l’heure est aux réactions (seule Eva Joly ‘brise le concert de louanges’ selon l’AFP) et aux spéculations. 20 minutes et France 24 interviewent le même ‘spécialiste de l’Afrique Centrale’, pour qui tout est déjà joué et dont les propos suscitent de nombreuses réactions de la part des africains.

Un premier commentaire personnel :
De nombreux « experts »  français devraient sans doute fermer leur grande bouche, et ne pas souffler sur les cendres d’un homme qui a certes marqué l’histoire du Gabon mais qui n’a pas pour autant écrit l’avenir.
Messieurs et Dames, laissez donc les Gabonais en paix et vos réflexes colonialistes au placard !

Pendant ce temps à Vera Cruz, Chirac et VGE se crêpent le chignon sur la question du financement de la campagne présidentielle de 1981.

Enfin quelques réactions et témoignages d’internautes :
Le Monde donne la parole à ses lecteurs résidant au Gabon.

Là encore un commentaire : Vu de POG, je trouve que c’est assez exagéré. La ville est calme et dans l’attente des funérailles. Je n’ai pas observé de grosses files d’attente dans les supermarchés ni dans les stations service. Des rumeurs circulent c’est certain, comme l’idée qu’il y aurait un couvre-feu (ce qui est faux) et d’anciens expats qui ont vécu ici en 1990 redoutent ce qui pourrait se passer. Mais les gens souhaitent que tout se passe dans le calme (par exemple, ce matin, une maîtresse de l’école primaire où je travaille a commencé la prière quotidienne en priant pour la paix lors des prochaines élections). Il y a également beaucoup d’espoirs dans la perspective d’organiser de nouvelles élections. Une nouvelle page de l’histoire du Gabon est en train de s’écrire. 

Le blog GabonCultura publie un témoignage anonyme que l’on trouve assez représentatif de l’état d’esprit ici.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>